Corou Story

Le Corou de Berra naît en 1986. La direction artistique et musicale est assurée par Michel Bianco. Au début, c'est un grand choeur populaire mixte d'une vingtaine de personnes revisitant les chants traditionnels des Alpes du sud. Beaucoup de convivialité, de spontanéité.
Au fil du temps, le Corou mute, pour devenir un quartet.  Un ensemble musicalement exigeant, au service d'une démarche artistique très pointue. Il crée un courant musical spécifique qui influence des dizaines d'autres groupes ou formations, dans tout le grand sud.

Fidèle à sa démarche artistique d'ouverture tout azimut, le Corou surgit toujours ou on ne l'attend pas : musique du film Dogora (Patrice Leconte, Etienne Perruchon), avec un symphonique et un grand choeur, premiers pas polyvocalité / percussions avec l'extraordinaire batteur jazz André Ceccarelli ou le percussionniste Carlo Rizzo, avec le guitariste rock Sebastien Chouard, avec le compositeur "déjanté" Gilberto Richiero, avec Francis Cabrel, Jan Maria Testa,  Michel Montanaro, Michael Lonsdale.... Depuis 1986, le Corou de Berra ouvre des voix.
"le Corou de Berra a su créer un style bien a lui, fait de trouvailles musicales, qui en fait l'héritier de musiciens musicologues tels Kodaly ou Ligeti. Ceux ci ont entamés parallèlement à leur carrière de musiciens et de compositeurs des travaux d'ethnomusicologie en Hongrie, redécouvrant des styles de musiques oubliées et enrichissant du même coup leurs compositions. Cette démarche est devenue celle du Corou de Berra…  Léa RASO, 2013